Salade estivale de pâtes, roquette et jambon de Bayonne

Une de mes salades fétiches, idéale lors d’un pique-nique ou d’un déjeuner sur le pouce pendant un long trajet en voiture par exemple.

Salade estivale de pâtes, roquette et jambon de Bayonne

WW : 9 PP sans la sauceSalade de pâtes estivale-2

Pour 2 personnes

Ingrédients
300 g de penne complètes cuites
4 tranches de jambon de Bayonne
250 g de tomates cerises
2 CC de pignons de pin
2 belles poignées de roquette
2 CC de copeaux de parmesan
Sauce crudités ou vinaigrette maison

1

1

1

Préparation

  • Faites cuire suffisamment de pâtes pour en avoir 300g cuites.
  • Dès la fin de la cuisson, passez-les sous l’eau froide afin d’éviter qu’elles ne collent.
  • Coupez les tomates cerise en deux.
  • Mélangez tous les ingrédients dans l’assiette et ajoutez la sauce ou la vinaigrette au dernier moment.

Salade de pâtes estivale

Publicités

Penne au « pesto » de menthe et au chèvre frais

Comme je n’ai pas posté de nouvelle recette hier, je me rattrape aujourd’hui avec deux recettes au lieu d’une!

Quand j’ai fait ma charlotte aux fraise, j’ai acheté une grosse botte de menthe pour pouvoir la décorer. Seulement il a bien fallu que j’utilise toutes les feuilles et pas seulement les petites. En feuilletant le dernier Elle à table je suis tombé sur un article qui parlait de pâtes au « pesto » de menthe. Pourquoi pas? Après tout je fais bien des « pestos » de roquette et de fanes de radis, je peux essayer avec de la menthe.

Associer avec du chèvre frais, ça fait un beau plat printanier qui ravira les papilles.

Pesto de menthePesto de menthe

1

WW : 9 PP le petit bocal (environ 3 parts)

Ingrédients
Les feuilles d’une belle botte de menthe
30 g de pignons de pin
1 CS d’huile d’olive
1 CS de parmesan

1

1

Préparation

  • Lavez les feuilles de menthe dans un bac d’eau froide et passez-les dans une essoreuse à salade.
  • Hachez-les grossièrement à l’aide d’un petit hachoir électrique.
  • Ajoutez les pignons, le parmesan et l’huile; hachez de nouveau.
  • Transvasez le tout dans un petit bocal et réservez au frais jusqu’à utilisation.

Avec cette recette, on obtient un « pesto » compact. Si vous désirez quelque chose de plus liquide, n’hésitez pas à rajouter de l’huile. Vous pouvez aussi tenter un mélange de plusieurs huiles: olive et colza par exemple.

Sur un blog, je ne me souviens plus lequel, j’ai vu une variante avec de la poudre d’amande au lieu des pignons de pin, ça ne doit pas être mauvais!

Penne au « pesto » de menthe et au chèvre frais

WW : 11 PP par personne

Penne au pesto de menthe& chèvre frais

Pour 2 personnes

Ingrédients
200 g de penne complètes cuites al dente
60 g de fromage de chèvre frais
2 CS de « pesto » de menthe

Préparation

  • Lorsque les pâtes sont cuites, passez-les dans une passoire et remettez-les dans la casserole.
  • Ajoutez 2 belles cuillères de « pesto de menthe », mélangez et servez dans deux assiettes creuses.
  • Parsemez de fromage de chèvre frais et servez bien chaud.

Risotto primavera

Bon on ne va pas parler météo et dire qu’il n’y a plus de saison ma ptite dame… Parce que en théorie, c’est le printemps et qui dit printemps, dit légumes printaniers. J’ai eu envie de les réunir dans un petit plat réconfortant: un risotto. C’est un plat facile à préparer, même s’il demande de l’attention car il faut rester à côté pour ajouter le bouillon louche par louche jusqu’à la bonne cuisson du riz.

Risotto primavera Risotto printanier-5

WW : 9 PP par personne

Pour 2 personnes

Ingrédients
100 g de riz arborio (riz pour risotto)
100 g de fèves (fraiches ou surgelées)
100 g de petits pois (frais ou surgelés)
2/3 d’une botte de radis
2 carottes moyennes
6 asperges vertes
1 oignon blanc
100 ml de vin blanc sec
300 ml de bouillon de légumes (ou volailles, ou un peu de chaque)
2 CC d’huile d’olive

Préparation

Méthode traditionnelle :

  • Préparez tous les ingrédients; émincez l’oignon finement; épluchez et coupez les carottes en petits dés.
  • Lavez les radis et taillez-les en rondelles.
  • Dans une sauteuse, faites chauffer 1 cuillère d’huile d’olive et laissez fondre l’oignon. Il doit devenir translucide mais pas se colorer.
  • Ajoutez le riz avec 1 cuillère d’huile supplémentaire et laissez-le s’imbiber de la matière grasse.
  • Mouillez avec le vin blanc. Quand celui-ci est entièrement évaporé, ajoutez tous les légumes dans la sauteuse sauf les asperges et recouvrez avec une louche de bouillon.
  • Mélangez doucement et rajoutez une louche de bouillon à chaque fois que la précédente s’est évaporée. Recommencez l’opération jusqu’à ce que le riz soit cuit. Il doit être fondant (pas gluant hein).
  • Pendant ce temps, faites cuire vos asperges 8 minutes à la vapeur.
  • Quand le riz est cuit, ajoutez 2 CS de parmesan râpé et servez tout de suite.
  • Au moment du dressage, disposez les asperges sur le risotto.

Risotto printanier-3

Si vous disposez d’un Nutricook (ou d’un autocuiseur), la cuisson est plus rapide :

  • Procédez comme décrit ci-dessous pour les premières étapes en utilisant l’autocuiseur au lieu d’une sauteuse. Au moment de mettre une louche de bouillon, mettez la totalité, déposez les asperges sur les légumes et refermez le couvercle.
  • Choisissez le programme féculents et rentrez 7 minutes de cuisson.
  • A la fin du programme féculents (7 minutes de cuisson sous haute pression + 6 minutes de cuisson à basse pression), le riz est parfaitement cuit, fondant à souhait et c’est plus rapide que de rajouter le bouillon de légumes louche par louche.

La cuisson vapeur est le mode de cuisson le plus simple pour les asperges. Vous pouvez également les faire cuire debout dans une grande casserole d’eau bouillante; les casseroles hautes sont les plus pratiques dans ce cas. Veillez cependant à bien laisser les pointes hors de l’eau, sous peine d’obtenir de la bouillie d’asperge!

Pâtes au petit épeautre, citron & roquette

J’ai fais ce plat un soir la semaine dernière pendant mes vacances (d’où la photo prise à la va-vite avec mon téléphone) parce que j’avais un citron à utiliser et un fond de sachet de roquette. Pour l’occasion, je me suis inspirée d’une recette du livre « Recette de vacances » de Corinne  Jausserand. C’est très beau livre contenant une cinquantaine de recettes estivales qui font toutes plus envie les unes que les autres. Ce sont des recettes simples, adaptées aux familles nombreuses, parfaites quand vous avez une petite armée à nourrir. En plus les photos sont superbes et rappellent très bien l’ambiance des vacances.

On peut faire ce plat pour seulement deux personnes ou pour de grandes tablées. Ça prend un quart d’heure maximum, le temps de faire cuire les pâtes en fait, c’est peu onéreux et c’est très bon.

Pâtes au petit épeautre, citron & roquettephoto

WW : 7 PP par personne

Pour 2 personnes

Ingrédients
300 g de pâtes au petit épeautre cuites (environ 100 g crues, à adapter en fonction du type de pâtes choisi)
4 CS de crème liquide 4%
2 CS de parmesan râpé
Le jus d’un citron
Roquette

Préparation

  • Faites cuire vos pâtes comme indiqué sur le paquet puis égouttez-les et remettez-les dans la casserole.
  • Versez la crème et le jus de citron; ajoutez le parmesan et mélangez bien. Laissez chauffer quelques minutes pour que la sauce épaississe.
  • Ajoutez 2 belles poignées de roquette et servez bien chaud dans les assiettes.

Pour un gout de citron plus prononcé, ajoutez également le zeste (j’étais en vacances, je n’avais rien pour le prélever).

Vous pouvez bien évidemment réaliser cette recette avec des pâtes de blé classiques ou compètes, mais le fait d’utiliser des pâtes au petit épeautre permet de varier les céréales dans notre alimentation.

Pâtes Udon & bolognaise revisitée

J’avais repéré cette recette dans le magazine Elle à table du mois de décembre. J’ai mis un petit moment à me décider à la faire. En fait, ma tête est remplie de recettes que je voudrais essayer. Il peut s’écouler des années mois avant que je les  réalise. Je les garde dans un coin de ma mémoire, attendant le bon moment peut être. 🙂 Maintenant pour ne plus rien oublier, je note les idées comme elles viennent dans un petit carnet noir que je promène partout. Certains trouvent ça bizarre. 🙂

Pâtes Udon & bolognaise revisitéepâtes Udon & bolognaise revisitée

WW : 11 PP par personne

Pour 2 personnes

Ingrédients
100 g de nouilles Udon
1 courgette
3 tomates
200 g de sauce tomate (sans sucres ajoutés)
200 ml d’eau
50 g de coppa
100 g de bœuf haché cru à 5%
1 oignon
1 branche de romarin
Persil

Préparation

  • Commencez par émincer l’oignon et découpez les tomates et la courgette en petits dés.
  • Faites ensuite chauffer quelques sprays d’huile d’olive dans une sauteuse et laissez fondre l’oignon.
  • Salez le bœuf haché; découpez la coppa en petits morceaux et faites-les cuire à feux vifs pendant 2 minutes.
  • Ajoutez alors la sauce tomate, les légumes,  200 ml d’eau et le romarin.
  • Couvrez, baissez le feu et laissez mijoter pendant au moins 30 minutes.
  • Pendant ce temps faites cuire les nouilles Udon dans une grande casserole d’eau salée comme indiqué sur le paquet.
  • Juste avant de servir, mélangez les nouilles et la sauce dans la sauteuse.
  • Parsemez de persil et servez bien chaud.

Avec un fruit en dessert, ça fait un bon repas complet.

Gratin d’épinards aux ravioles du Dauphiné

Voici une de mes recettes fétiches que je tiens du temps de mes études (pas si lointain d’ailleurs). Ma colocataire de l’époque m’avait fait découvrir les ravioles du Dauphiné et c’est resté un des plats que j’adore. C’est un petit plaisir personnel parce que mon cher et tendre refuse de manger des épinards. Les proportions sont donc pour 1 personne mais vous n’avez qu’à les multiplier par le nombre de personne à table. En plus, c’est très vite fait.

Gratin d’épinards aux ravioles du Dauphiné

WW : 9 PP par personneGratin de ravioles aux épinards-2

Pour 1 personne

Ingrédients
100 g de ravioles du Dauphiné (pour moi surgelées)
200 g d’épinards en branche surgelés
1 CS de crème 4%
1 CS de parmesan

Préparation

  • Faites cuire les épinards encore surgelés dans une poêle avec une cuillère d’eau si nécessaire pour éviter que cela attache.
  • Ajoutez la cuillère de crème liquide et mélangez.
  • Disposez les au fond d’un plat à gratin.
  • Faites cuire les ravioles dans une casserole d’eau bouillantes pendant 2 minutes maximum. quand elles remontent à la surface, elles sont cuites. Retirez les délicatement à l’aide d’un écumoire et déposez-les sur les épinards. Surtout ne les passez pas dans une passoire comme des pâtes traditionnelles, les ravioles sont fragiles.
  • Saupoudrez le tout d’une cuillère de parmesan râpé et faites gratiner environ 20 minutes à 180°C.
  • Servez bien chaud.

Wok de crevettes, carottes, pois gourmands et nouilles udon

Hier soir en ouvrant mon frigo: le désert. Ou presque. Il restait exactement 2 carottes, 3 tomates et un paquet de crevettes. En ouvrant le congélateur, ça va déjà mieux puisqu’il restait d’autres choses. A ce moment là j’ai aperçu un paquet de pois gourmands dont je ne savais pas quoi faire depuis un moment et j’ai soudainement eu envie d’un wok un peu japonisant. Ça tombait bien puisque j’avais aussi un paquet de nouilles Udon à finir.

Wok de carottes, de pois gourmands et nouilles UdonWok de crevettes aux carottes et pois gourmands-2

WW : 8 PP par personne

Pour 2 personnes

Ingrédients
100 g de nouilles Udon crues
2 carottes
200 g de pois gourmands
200 g de crevettes
2 CC d’huile de sésame
1 CS de jus de citron
1 CC de coriandre déshydratée
Sel

Préparation

  • Pelez les carottes et découpez-les en fines lamelles à l’aide d’un économe.
  • Faites chauffer 2 CC d’huile de sésame dans un wok. Quand il est fumant, faites griller les crevettes pendant 2 minutes en remuant fréquemment.
  • Ajoutez ensuite les carottes et les pois gourmands; baissez le feu et laissez cuire jusqu’à ce qu’à ce que la cuisson vous convienne. Certains aiment les légumes croquants, d’autres les préfèrent tendres. C’est à vous de voir ce que vous aimez le plus.
  • Pendant ce temps faites cuire les nouilles Udon pendant 8 minutes dans une casserole d’eau bouillante salée.
  • Quand les légumes sont prêts, ajoutez un trait de jus de citron, la coriandre; salez et enfin mélangez avec les pâtes.
  • Servez bien chaud.

Vous pouvez tout à fait réaliser ce plat avec d’autres types de pâtes: vermicelles de riz, nouilles aux œufs, spaghettis…

Wok de crevettes aux carottes et pois gourmands

Gaufres aux légumes

A la question « comment faire manger des légumes aux plus récalcitrants? », voici un début de réponse avec ces gaufres aux légumes. Avec une petite sauce persillée, c’est délicieux. Je me suis inspirée d’une recette du livre « bien cuisiner léger » de Solveig Darrigo, une mine d’informations pour cuisiner simple, léger et surtout très bon! A manger en regardant un film un soir tranquille. 🙂

Gaufres aux légumes et sauces persilléesGauffres aux légumes

WW : 7 PP par personne

Pour 2 personnes

Ingrédients
40 g de farine de blé T65
35 g de farine de petit épeautre (ou tout petit épeautre ou tout blé)
2 œufs
100 ml de lait (demi-écrémé ou soja)
150 g de julienne de légumes (carottes, courgettes, céleris…)
100 g de fromage blanc 0%
Persillade

Préparation

  • Préparez la pâte à gaufre.
  • Pour cela, délayer la farine dans le lait puis ajoutez les jaunes d’œufs. Salez et ajoutez du persil.
  • Montez les blancs en neige et incorporez-les à la pâte.
  • Si vous avez le temps, laissez la pâte reposer 2h au frais. Si vous êtes comme moi, que vous avez la flemme ou tout simplement pas le temps (il est 20h tout le monde crie famine en demandant « quand est-ce qu’on maaaange? »), incorporez directement la julienne de légumes (fraiche ou surgelée).
  • Faites cuire les gaufres louche par louche dans un gaufrier préalablement huilé pendant 4 minutes environ.
  • Préparez la sauce persillée: pour ça mélangez tout simplement le fromage blanc et la persillade (persil + échalote).
  • Servez bien chaud avec la sauce.

Compotée de blé Kamut® aux rutabagas, carottes et poireaux

Cette année, le printemps est en grève. En tout cas chez moi il fait froid et gris. Du coup les légumes printaniers peinent à arriver sur les étals et je termine les légumes racines que l’on trouve encore facilement à des prix corrects.

Ces derniers temps, je fais attention à varier mon alimentation. Grâce à des blogueuses comme Marie Chiocca ou Cléa, j’ai découvert plein de sorte de céréales très bonnes et qui permettent de changer un peu du riz, des pâtes et même de l’Ebly! 😉

Cette fois-ci, c’est le blé Kamut® qui est à l’honneur. En réalité, il s’agit du blé Khorasan car Kamut® est le nom de la marque sous laquelle il est commercialisé. Son nom lui vient de sa région d’origine: la Khorassan, au nord-est de l’Iran.  Il est considéré comme l’ancêtre du blé dur actuel.

Blé KamutIl est particulièrement apprécié pour ses apports énergétiques: il contient 20 à 40% de protéines en plus que le blé moderne, ce qui le rend intéressant pour les sportifs ou ceux souhaitant introduire plus de protéines végétales dans leur assiette. Il est également riche en sélénium, qui est un oligo-éléments indispensable mais rare dans notre alimentation. Enfin pour ceux qui suivent un régime ou qui font attention à leur ligne, c’est un aliment à IG bas, qui permet de mieux contrôler sa glycémie. C’est intéressant pour les diabétiques notamment.

De nos jours le blé Kamut® vendu en Europe est cultivé en Amérique du Nord de façon biologique, ce qui garantit des normes de qualité supérieure. Les agriculteurs s’efforcent d’éviter la contamination de leur champs par des variétés de blé modernes et lors de la récolte, les grains doivent rester intacts. Cela permet de conserver leur goût et leur valeur nutritive.

On le trouve en épicerie bio ou sur internet sous différentes formes, comme pour le blé moderne : flocons, farine, boulgour, grains, semoule… Vous pouvez l’utiliser en accompagnement comme c’est le cas ici ou dans une soupe, une potée… La seule limite, c’est votre imagination.

Son temps de cuisson est plus long que celui du blé traditionnel: comptez 1 nuit de trempage puis 1h de cuisson dans 3 fois son volume d’eau. Mais ça vaut le coup!

Compotée de blé Kamut® aux rutabagas, carottes et poireaux

WW : Compotés de rutabaga au blé Kamut-25 PP par personne (7 PP si vous prenez de la crème végétale)

Pour 2 personnes

Ingrédients
100 g de blé Kamut® cru
1/2 cube de bouillon de légume
1 feuille de laurier
200 g de rutabaga
1 carotte
2 petits poireaux (ou 1 gros)
4 CS de crème 5% (ou crème végétale: soja, avoine, épeautre…)
Herbe de Provence

Préparation
Préparation et cuisson du blé Kamut® :

  • La veille du repas, mettez le blé Kamut à tremper dans un bol d’eau froide.
  • Le jour du repas, commencer par mettre votre blé égoutté dans une petite casserole et recouvrez-le de 3 fois son volume d’eau.
  • Portez à ébullition et lorsqu’elle est atteinte, ajoutez le demi-cube de bouillon de légumes émietté, la feuille de laurier et baissez le feu.
  • Couvrir et laissez cuire une heure.
  • A la fin de la cuisson, retirez la casserole du feu et laissez gonfler 10 minutes.
  • Enfin égouttez et servez de suite.

Préparation de la compotée de légumes :

  • Coupez les rutabagas en lamelles et les carottes et poireaux en rondelles.
  • Faites chauffer quelques sprays d’huile d’olive dans une sauteuse puis ajoutez les légumes.
  • Laissez cuire 20 – 30 minutes en ajoutant un fond d’eau pour éviter que cela attache.
  • Quand les légumes sont fondants, ajoutez la crème, les herbes de Provence et réservez au chaud.Compotés de rutabaga au blé Kamut

Quand le blé et les légumes sont prêts, servez. C’est un plat complet car le blé Kamut® contient des protéines végétales! Si vous le souhaitez, vous pouvez tout à fait réaliser cette recette avec de l’Ebly®, mais pensez à l’accompagner d’une source de protéines.

Plus d’info sur le blé Kamut® chez :
Biologik
Celnat

Dos de cabillaud et son habit vert

Il y a quelque temps, j’ai eu envie de refaire cette recette que j’avais préparé à l’occasion de l’anniversaire de mon père et que tout le monde avait aimé. Du coup, un week-end, je l’ai refaite et c’était toujours aussi bon.

Dos de cabillaud et son habit de pistachesDos de cabillaud et crumble pistache

WW : 10 PP par personne

Pour 6 personnes

Ingrédients
Pour le poisson :
6 dos de cabillaud
100 g de chapelure
50 g de pistaches émondées
50 g de beurre 41%
2 oignons
3 échalotes
Le zeste d’un citron
Coriandre séchée
Gingembre frais râpé (ou gingembre en poudre si vous n’en avez pas)
Sprays d’huile d’olive
Sel, poivre

Pour la purée :
1 kg de pomme de terre
4 CC rases de beurre salé
Le jus d’un demi-citron
Ciboulette
Sel

Préparation

Pour l’écrasé de pommes de terre :

  • Éplucher et couper les pommes de terre en morceaux. Les placer tout de suite dans une grande casserole d’eau froide.
  • Porter à ébullition et saler à ce moment là. Laisser cuire 30 minutes puis égoutter.
  • Écraser les pommes de terre avec une fourchette; ajouter le beurre, le jus de citron et la ciboulette.
  • Gouter et rectifier l’assaisonnement si besoin. Réserver.

Préparer le crumble :

  • Préchauffer le four à 150°C.
  • Peler et émincer les oignons et échalotes. Les disposer au fond d’un plat à gratin.
  • Saler et poivrer les dos de cabillaud; les mettre sur le lit d’oignons et vaporiser de un peu d’huile d’olive.
  • Râper le gingembre et prélever le zeste du citron.
  • Dans un mortier, concasser les pistaches puis les mélanger avec le zeste, la coriandre et le gingembre.
  • Ajouter le beurre et la chapelure et malaxer du bout des doigts de façon à obtenir la consistance d’un crumble.
  • Répartir cette pâte sur les dos de cabillaud et enfourner pour 15 minutes environ. Si besoin, laisser le plat quelques minutes supplémentaires sous le grill. Le but c’est d’avoir un beau crumble croustillant mais pas un poisson desséché!
  • Réchauffer l’écrasé de pommes de terre et servir aussitôt.